Contes et poésies

April 1st, 2013

L’univers est en attente de quelque chose qui n’a pas encore éclos. Federico GARCIA LORCA

Quelques extraits de textes que Patricia et Edith ont partagés au cours des lectures de contes ou de poésies.. Pour les découvrir, et y goûter, voir ci-dessous et cliquer sur les liens…

haricot espagne

Souvenirs de lectures passées…

Lectures de poésies de Patricia

La solitude ressemble à une lampe Si elle n’illumine pas tes nuits Il faut la casser Salah AL HAMDANI

Lectures de contes d’Édith

(…) Il faut avoir été touché de très près par cette flèche et en garder le sifflement vibrant pour ne plus jamais laisser les combats inutiles reprendre sournoisement leur place dévorante.

Qu’est-ce qui guérit ?

Sans un mot, il ouvrit la fenêtre, prit le balai, balaya la chambre, changea les draps, redressa l’oreiller, puis se désola des épaules de ne rien savoir faire d’autre et rentra chez lui.

Deux extraits des “contes des sages qui guérissent”, de Marie Faucher, Seuil (Contes lus par Edith, au printemps 2013)

 

Lu au cours d’une balade à la découverte des jardins collectifs d’Etterbeek (Avec la Bibliothèque Hergé)

Patience, patience, patience dans l’azur
Chaque atome de silence
Est la chance d’un fruit mûr
(Paul Valéry)

 

 

    A la Une

    Le R.E.S. y prend part...

    Apéro des solidarités
    mardi 9 mai

    Op cit

    La chose importante de la vie, c’est sa découverte perpétuelle et continue, et non un résultat acquis une fois pour toutes.

    Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

    Le don crée de la valeur, puisque celui qui acquiert n'appauvrit pas celui qui donne et que le donateur s'enrichit de donner

    (In « Des savoirs en abondance » Michel Serres, Claire Heber-Suffrin)

    « Je m’accomplis au contact du Tu, je deviens Je en disant tu. Toute vie véritable est rencontre. »

    Martin Buber (1878 - 1965), Je et Tu, 1969.